Archives de
Mois : mai 2018

14 mai – Gatland

14 mai – Gatland

Namaste,

Et voilà, on a repris notre rythme! Heureuse de remarcher et de découvrir autre chose. Ca été dur pour les garçons de reprendre le rythme, ils ont dû faire la fête par chez eux. Cette nuit, il a plu incroyabl,e avec des monstres orages, et aujourd’hui c’est pas terrible! Aujourd’hui je vais pas trop épiloguer sur la journée, mais j’aimerais remercier de tout cœur les donateurs, les parrains, marraines. Nous sommes aussi un team! Vous êtes vraiment très important, sans vous on ne pourrait pas aider le Népal, sans vous de nombreux enfants ne pourraient pas avoir une éducation! Nous avons construit maintenant 2 écoles (Félix et Greg ont travaillés comme des fous et arrivent à la fin e la dernière), nous avons aidé de nombreuses familles à avoir une meilleure vie en leur offrant un toit un peu plus résistant, ou un peu plus de confort, en achetant des couvertures ou matelas. Nous aidons pour une meilleure éducation dans les villages, nous assurons un salaire pour un professeur qui leur apprend l’anglais, nous donnons de temps en temps du plaisir aux enfants en leur offrant une activité comme allez au zoo, au cinema …, nous offrons des soins gratuits aux villageois avec les médicaments qui vont avec. Et tout ça grâce à vous! Vous pouvez simplement être fier de vous et je ne vous remercierais jamais assez! Cette aventure que je fait est bien sûr pour moi, mais c’est mon cadeau de vous faire partagez mon aventure, de vous transmettre ce que je vois et bien sûr ensuite de faire un film aussi. Merci à tous, 10, 30, 50, 70, 100, 1000fr….cet argent va entièrement au bon endroit ! Et je me permettrais pas de gâcher un seul centime. Merci à vous !

Et je me réjouis de vous revoir bientôt.

13 mai – Syabrubusi

13 mai – Syabrubusi

Chers amis,

Journée pleines d’émotions. Ca m’a fait un grand plaisir de passer du temps dans les familles de mon team, ils étaient fiers qu’une touriste vienne chez eux. Les villageois des environs sont venus aussi pour voir. Ils vivent à environ 1h 30 de Syabrubusi. J’ai demandé à un ami qui m’a amené en moto. La route est catastrophique pour s’y rendre, c’est un peu comme un massage gratuit. Je n’ai pas arrêté de manger. Ils sont tellement heureux de t’inviter, et donne tellement de leur cœur pour préparer à manger, je n’aime pas les décevoir, mais ce soir j’ai le ventre bien rempli. J’ai distribué des cadeaux aux enfants, ils étaient vraiment heureux. Le team ne vit pas dans le luxe ça je peux vous dire. J’ai été orné de magnifiques kata. Le peuple Népalais offre ces fameux kata (foulards qui sont de différentes couleurs, orange, vert, blanc) pour la bienvenue, et le remerciement. Suivant la situation, tu peux être orné de katas jusqu’à presque ne plus pouvoir respirer. Quand on construit des écoles, c’est un peu ça. J’ai vu le petit bébé de Prince, magnifique famille. Demain nous allons reprendre le chemin en direction du Manaslu. Je me réjouis, car je ne connais pas du tout le coin. Je vous souhaite une bonne soirée et une bonne reprise demain.

Salutations à tous.

12 mai – Syabrubusi

12 mai – Syabrubusi

Namaste à tous,

Je m’excuse, hier j’étais tellement fatiguée, je n’ai pas eu le courage de faire un texte. La journée a été longue depuis Langtang jusqu’à Syabrubusi.Et d’avoir été tranquille 2 jours et de manger à fond, j’ai eu du mal à me remettre dans le bain, mal partout et oui, c’est la vieillesse hi hi hi. Bientôt une année de plus ! La descente sur Syabrubusi est tout en douceur, mais c’est une très longue distance. J’ai traversé ce tas de cailloux et de glace au Langtang, provoqué par le tremblement de terre et tu ne peux que penser à cette tragédie. Tu sais qu’il y a encore de nombreux corps en-dessous. Ces maisons, ces gens ont été emportés en quelques secondes. Tsumo, elle travaillait dans un tea Shop à 45 min du village, elle vendait de temps en temps quelques boissons ou biscuits aux touristes. Je suis allé me recueillir hier à cette place, il y a plus rien. Nous avons mis une plaque commémorative pour elle. Son corps a été retrouvé près de la rivière qui est à 20 min de marche… C’est toujours dur pour moi de passer par là… Après ce recueillement, j’ai atteins le village de Ghoratabela, et depuis là, jusqu’à presque Syabrubusi, c’est la jungle et la rivière. Au village de Lama hotel, j’ai revu une jeune fille qui travaille dans un hôtel depuis l’âge de 13 ans, elle en a 17 ans maintenant. Je l’ai toujours vu avec un grand sourire, mais qui cache beaucoup de choses. Cette jeune fille est d’une famille de 16 enfants, famille très très pauvre. 8 enfants sont décédés pendant leur jeune âge. Les parents n’ont pas d argent et ont envoyé leur fille pour travailler, et les quelques sous qu’elle gagne, c’est pour la famille. Elle m’a murmuré dans l oreille, Didi (grande sœur) mon papa va me chercher dans une semaine, les patrons sont pas gentils avec moi, je veux partir. J’ai pris son numéro de téléphone, peut-être je vais lui payer une formation, pâtisserie, ou cuisine, pour qu’elle arrive à avoir un bon job. L’école, ça me paraît difficile à 17 ans, elle ne sait ni lire ni écrire. De nombreux enfants sont dans le même cas et je trouve ça tragique. Après quelques heures de marche, j’ai vu qu’ils construisent une route, j’ai entendu dire jusqu’à Langtang, ou Ghoratabela, c’est vraiment dommage ! Et il y en a de plus en plus au Népal. Je sais que ça va leur faciliter la vie, mais ça ne sera plus pareil, et ils vont produire de l’électricité. J’ai vu des travailleurs acrobatiques comme on dit chez nous, c’était impressionnant, et bien sûr qu’ils ont beaucoup moins de sécurité que dans nos pays. Aujourd’hui je suis invité à manger dans la famille de mon team. Et demain on reprends la marche.

Bon dimanche à tous.

11 mai – Langtang Village

11 mai – Langtang Village

Namaste à tous,

Me voilà au village de Langtang, celui-ci a été très touché par le tremblement de terre de 2015. En quelques secondes 45 lodges ont disparu suite à une avalanche provoquée par le tremblement, et de nombreux morts… Maintenant nous devons encore traverser un tas de pierre et de glace. Un peu plus haut de nombreux lodges ont été reconstruits en 3 ans. C’est une zone touristique, il y a eu de nombreuses aides de l’étranger. Ce qui est un peu dur je trouve, la personne qui a un lodge et qui parle bien l’anglais et qui a de nombreux contacts aura toujours de nombreux clients, et deviendra de plus en plus riche. Et les autres qui ne parlent pas l’anglais, resteront pauvre. Et il y a une sacré compétition entre eux, ils cassent les prix pour avoir des clients, parfois les chambres sont gratuites ou une réduction aux repas. Ca devient n’importe quoi. Ils devraient faire le même prix pour tout le monde. Et certains touristes marchandent les prix, ils veulent quasiment rien payer. Ça j’ai du mal à comprendre, ils doivent quand même vivrent ces gens! Et il ne faut pas oublier qu’ils ne travaillent qu’environ 3-4 mois dans l année, juste la saison! Depuis le temps que je viens ici, je connais les riches et les pauvres et je privilégie toujours de donner du business à ceux qui en ont besoin. J’organiserai un voyage en automne 2019 au Langtang. J’aime beaucoup cette région, et il y a beaucoup moins de touristes qu’à l’Éverest. Aujourd’hui ça été très tranquille, j’ai profité des amis. Beaucoup d’entre eux sont restés à m’attendre au lieu d’aller à la puja à Kyangin Gompa. Manger, boire du thé, marcher un peu, j’ai fait que ça aujourd’hui ! Demain grande journée, je descends à Syabrubusi, un peu de chaleur !

Merci à tous et à demain.

10 mai – Kyanjin Gompa

10 mai – Kyanjin Gompa

Chers amis,

Aujourd’hui c’est une journée relax. Ca me fait bizarre de ne rien faire, mais je me suis forcée car je me sens quand même fatiguée. Alors du thé, j’en ai bu aujourd’hui! Je prends du temps avec mes amis, ca fait du bien. Ce matin nous nous sommes réveillés avec la neige, encore un décor extraordinaire. J’ai visité le nouveau monastère, il est magnifique. C’est un japonais qui a tout payé. Les peintures sont fantastiques, ce sont des professionnels de Kathmandou qui sont venus, c’est incroyable la précision. Il parait que ces peintures coûtent environ 40000fr.. De nombreux travailleurs qui viennent du Solukhumbu sont là pour la construction. Ils construisent encore de nombreux lodges, de plus en plus grands. Il y en a 45, et seulement une vingtaine de touristes par jour ces temps-ci. Les gens du Solukhumbu sont très bon dans la construction, surtout pour tailler les pierres. Demain il y aura peu de monde dans le village, il y a une puja. Les gens viendront aussi des villages alentours, un homme du village est décédé il y a 49 jours et c’est la dernière puja. Quand une personne décède, il y aura 7 pujas ensuite. Ici il brûle le corps. Demain je vais aller à Langtang village. En descendant, de nombreux thés vont m’attendre, mais c’est tellement fabuleux de revoir mes amis ! Et je dormirais là-bas. Nous avons construit 2 lodges après le tremblement de terre, nous étions les premiers ! C’était vraiment une sacré aventure. Hier j’ai montré les photos et vidéos de mon aventure à la maman de Tsumo. Elle était très intéressée de la vie ailleurs qu’au Langtang, c’était un bon moment.

Belle soirée et à demain. La balise va bouger un peu!

9 mai – Kyanjin Gompa

9 mai – Kyanjin Gompa

Coucou à tous,

Ce matin nous nous sommes réveillés avec la neige pour changer! Et il y a eu des monstres orages cette nuit. Ce matin le décor était simplement fabuleux. Nous avons mis 2h30 pour rejoindre Kyanjin Gompa. Quel bonheur d’être ici près de la famille de Tsumo. Je dors chez la sœur et la maman, et l’autre sœur est aussi là. Elles m’attendaient avec impatience ! Beaucoup de gens m’attendent ici. Je me fais chouchouter, dorloter, ça fait vraiment du bien. Évidemment qu’on parle de Tsumo, et les larmes coulent. Elle nous manquent tellement. J’ai aidé Dolma après le tremblement de terre pour qu’elle ait un petit business, elle a pu changer son tea Shop, l’agrandir et faire 2 chambres pour les touristes. Ca lui permet de gagner un peu sa vie. Kyanjin Gompa est à 3900m. C’est un assez grand village touristique. Ici nous trouvons beaucoup de lodges, peut être trop par rapport aux nombres de touristes. Kyanjin Gompa a été moins touché par le tremblement de terre que le village de Langtang. J’aime beaucoup ce coin, on peut y rester facilement 3-4 jours, faire de nombreuses balades. On peut y monter au Tsergo Ri à près de 5000m. Ici nous trouvons l’ethnie Tamang. Les femmes sont vêtues de belle robe avec le tablier derrière, les Sherpas portent le tablier devant. Ces gens sont venus du Tibet il y a longtemps. Je me sens bien ici. Je me réjouis de dormir dans un bon lit et j’ai pris ma deuxième douche en presque 2 mois. Ce soir une petite bière s’impose !

A demain et merci de me suivre.

8 mai – Langshisha Kharkha

8 mai – Langshisha Kharkha

Eh les amis,

Bonne nouvelle, nous avons passé le Tillman pass avec succès, avec un grand beau temps et avec un décor bien enneigé ! Je suis trop heureuse ! J’avais le ventre noué depuis 1 semaine. J’avais peur de ne pas être à la hauteur, et aussi de la météo car nous ne sommes pas gâtés depuis le début. Me voilà un peu chez moi maintenant, dans la vallée du Langtang. Nous campons à 3h de Kyangi Gompa à 4000m. Pour une fois, on a pu profiter du soleil l’après midi, ça été très rare ! Nous avons fait la sieste au soleil et j’ai pu me laver à la rivière. Hier soir, c’était monstre orage, vent et neige. Je voulais aujourd’hui tirer mon chapeau à Mingmur qui nous a accompagné ces 3 jours. Cet homme de 32 ans, nous a accompagné jusqu’au pass, nous a guidé, car avec la neige c’était pas facile de se retrouver. Et il est rentré en 1 journée jusqu’à Panch Pokhari, avec juste un petit sac de couchage, même pas une doudoune, même pas de gants, il est incroyable ! Je lui ai offert mes gants, une lampe solaire et des petits cadeaux pour ses enfants. Ils étaient très heureux. J’aime ces gens qui ont envie de bosser et bien sûr, je vais l’aider car il est très pauvre. La course a été belle, avec une vue grandiose, la neige, les rochers. La descente a été un peu plus dure avec la neige. Nous avons vu plusieurs petites avalanches, et à la fin j’ai trouvé assez dangereux, de nombreux rochers tombaient. Et pour finir nous avons dû traverser une large rivière. Heureusement elle était à la hauteur des genoux, on a pris un bain comme ça ! Demain avec le team, on va se quitter quelques jours. Moi je vais rester 2 jours à Kyangin Gompa chez la sœur de Tsumo, ensuite au Langtang et puis Syabrubusi. Ensuite j’ai pris une journée pour aller voir les familles de mon team. Ils sont tout excité ! C’est incroyable ce qu’on a déjà traversé ! Fin mai j’aurais finis la 1ère partie ! Merci à tous de prendre le temps de me lire, merci à tous pour vos commentaires, vos messages sur le satellite, j’adore !

À demain.

 

7 mai – Camp de base du Tilman pass

7 mai – Camp de base du Tilman pass

Chers amis,

Nous voilà près du but, nous sommes au camp de base du Tilman pass. C’était une courte journée mais nous devons attendre demain pour passer le pass. Nous partirons à 4h du matin, pour vous ça sera minuit. L’itinéraire me fait un peu peur, ça n’a pas l’air évident, mais j’essaye d’être positive car j’ai rien dormi la nuit dernière, trop stress. Ce matin nous sommes partis avec un soleil magnifique, maintenant c’est très nuageux mais pas de pluie. Pour l’instant, nous campons à presque 4900m entouré de caillasse, c’est moins impressionnant que le Tashi Lapsa, mais le décor est très beau aussi. J’espère que tout ira pour le mieux. J’appréhende quand même. Mais je me réjouis de me faire dorloter par Dolma (comme tu dis Nicole!), ça me manque. 5 mecs avec moi, c’est pas vraiment ça… J’ai très envie qu’on s occupe de moi, et de voir mes amis au Langtang.

Ayez une petite pensée pour nous demain. Bisous.

 

6 mai – Tin Pokhari

6 mai – Tin Pokhari

Namaste,

Nous sommes arrivés à Tin Pokhari sous la pluie. Le chemin était assez long aujourd’hui, mais nous n’avions pas de très grosses montées. Nous avons eu le soleil que 1h aujourd’hui, autrement aucune vue. La neige était pas facile, ça ressemblait beaucoup au début du trail, on s’enfonçais beaucoup. Hier nous avons appris que 2 porteurs redescendaient du pass, et j’ai dis à Angkami de leur demander s’ils voulaient remonter au pass avec nous, pour déjà diminuer le poids des porteurs et de mon sac aussi, et de nous montrer le chemin car dans le team juste une personne a fait le Tilliman pass, et il y a 10 ans ! Un porteur local à dit oui pour venir avec nous. Il a dit OK jusqu’au pass, mais j’ai du mal à y croire car il est seul, et c’est bien crevassé, ça serait pas bien. Enfin ça me rassure qu’il soit là maintenant avec nous. Il s’appelle Mingmur, un beau sourire, très gentil, je vais bien le remercier.. Nous sommes autour du feu maintenant. Nous essayons de sécher un peu nos affaires car tout est trempé. Nous avons vu près d’une paroi un petit campement. Ce sont les gens qui ramassent les racines de yarsa gumpa. Ils ont juste une bâche pour se protéger de la pluie et 2 petits matelas très fins avec 2 couvertures. Ça m’impressionne vraiment où ils sont perchés ! J’espère que vous avez passé un bon week-end.

Bholi bhethaaula (à demain en népalais)

 

5 mai – Panch Pokhari

5 mai – Panch Pokhari

Namaste à tous.

Et oui aujourd’hui on a pris de l’altitude., nous sommes à 4000m à Panch Pokhari. Nous nous sommes réveillés à 4h30. Au petit déjeuner, j’étais pas très bien, j’ai pleuré, beaucoup de pression! Je me sens stressée, mais le physique ça va encore très bien. Je dois remonter mon moral ! Plus de la moitié de la montée, je me serais cru dans un commando, dans cette jungle c’est incroyable. Peu de monde passe par là, on devait presque se coucher avec les sacs en dessous des arbres. En plus le chemin était bien boueux. Il a plu à fond cette nuit, il y avait plein de branches qui nous accrochait tout le temps nos sacs. C’était la folie, par moment on pouvait apercevoir la vue mais c’était très nuageux . Une fois on a aperçu une belle montagne toute banche, c’était géant ! À 14h nous sommes arrivés à Panch Pokhari. Panch veut dire 5 et Pokhari, c’est les lacs. Ces lacs sont sacrés.Il y a un grand festival en septembre, on ne peut pas faire des mauvaises choses près du lac, ni faire ses besoins près du lac, ça nous porterais malchance. Alors ce soir, je vais pas trop boire de thé, autrement je dois marcher un moment. Il y a quelques abris, et une vingtaine de personnes qui sont là pour 3 mois pour trouver des racines Yarsa Gumpa. J’ai rencontré un couple népalais qui est là aussi pour ça, et c’est la sœur qui garde les enfants à Kathmandou. Je suis allé 1h avec eux. Il faut avoir des sacrés yeux pour trouver, car c’est dans les buissons, et c’est la même couleur. Cette racine était un petit insecte avant. On voit les yeux dans les racines. Ça a l’air vraiment un business par ici cette racine. Pour la suite, il y a 3 jours, il y a un groupe qui es passé le pass mais nous n’avons aucune nouvelle… Demain, c’est dans la neige qu’on va marcher. Belle soirée et à demain.