28 novembre – Retour sur Kathmandou

28 novembre – Retour sur Kathmandou

Namaste à tous,

Je suis vraiment désolée de vous avoir abandonné quelques jours sur le blog, mais j’avais besoin de digérer cette fin d’aventure, et je voulais être sûr des résultats à l’hôpital.

Je suis à Kathmandou depuis 2 jours, je voulais être sûr de ce que j’avais, car dans les villages, par moment c’est olé, olé ! J’ai eu une petite fracture au pied et il m’est impossible de marcher plus de 2h de suite, donc repos exigé. J’ai aussi une infection urinaire et un problème de thyroïde. Donc évidemment, je stoppe cette aventure humaine.

J’étais vraiment très triste au début, je me suis trouvée très nulle, j’avais peur de vos réactions, mais j’ai vraiment tout donné pour ces enfants. Ca pas été facile et j’étais pas mal déçue du team qui voulait toujours courir. Enfin, je ne fcherche pas d’excuses, mais j’arrête! Je dois me reposer. Je vais rester encore un moment à Kathmandou, car comme je vous l’avais dit, nous allons ouvrir une agence de trek avec Pemba et il y a beaucoup à préparer (n’hésitez pas à faire de la pub) L’agence s’appelera Trek-Heart Népal.

Je voulais vous remercier du plus profond de mon cœur pour vos nombreux messages, pour m’avoir suivie, certains chaque jour, d’avoir cru en moi. Mon combat n’est pas fini, l’éducation est tellement importante et on a encore tellement de projets. Je vous ferais partager cette magnifique aventure humaine dès l’année prochaine avec la présentation d’un film. Voici déjà quelques dates:

2 mars: salle St-Romain Anzère

6 mars: Vufflens la ville

7 mars : auberge Croix Verte Echarlens

8 mars: école Régent Crans-Montana

13-14 mars: Alpitrail Puidoux

15 mars: Pellissier Sport Martigny

Partagez cette info à vos amis svp.

 

Je me réjouis de vous revoir, et à bientôt peut-être, pour une nouvelle aventure.

 

Namaste, Karine.

Quelques photos de la traversée.

24 novembre – Dunai

24 novembre – Dunai

Namaste à tous,

Hier, après avoir passé une merveilleuse nuit dans un lit, j’ai profité le matin de me balader près du lac, c’était tellement paisible, ça faisait du bien de prendre son temps. En partant de l’hôtel, le propriétaire a voulu absolument me montrer l’école du village. Il m’a appris beaucoup de choses. En fait, une association suisse a construit une grande école avec hôtel à plus de 2 heures de marche d’ici, et c’est vraiment pas évident pour les petits enfants car ils ne voient pas leur familles. A Phoksundo village il y a de nombreux petits enfants, et l’école est en piteux état. Le propriétaire m’a demandé de construire juste 3 classes pour que les petits puissent rester dans le village jusqu’à 6-7 ans. Il y a aussi un autre problème, les profs ne veulent pas rester là-haut et pourtant c’est la même altitude que Naamche Bazar, 3500m. Je trouve vraiment dommage pour ces petits. Je vais regarder comment on peut faire et on vous en redira plus.

Dans la région du Dolpa, c’est vraiment spécial. Ils étudient seulement d’avril à novembre, après c’est les vacances.Pas évident d’avoir une bonne éducation !

Sur le chemin il y avait des hôtels (tentes). On s’est arrêté où il y avait une maman et ses 2 enfants, des gens très pauvre. Elle disait que ses enfants allaient à cette grande école et devaient dormir à l’hôtel de l école pour 100fr par mois. C’est incroyablement cher pour ces népalais. Je vais essayer de trouver le contact de l’école et essayer de les sponsoriser. Si vous êtes intéressés pour un parrainage faites le moi savoir ou parlez-en autour de vous.

Nous sommes actuellement à Dunai. J’ai des gros problèmes de chevilles, très enflées. J’ai dû aller à l’hôpital et je dois prendre une décision pour la suite. Pour l’instant, je ne dois pas marcher. Je ne sais que faire, je suis déçue et en même temps j’ai eu une grosse année avec la traversée, la cabane, le moral… Je veux prendre un peu de temps pour réfléchir tout en écoutant mon corps.

Bisous à tous.

22 novembre – Phoksundo Lake

22 novembre – Phoksundo Lake

Namaste à tous,

Mon rêve se réalise enfin, je suis à Phoksundo Lake ! Nous sommes partis à 5h du matin du camp et avons passé le pass à 5100m. C’était vraiment grandiose aujourd’hui, le ciel était un théâtre, des magnifiques nuages de toutes les formes ! J’ai cru ne pas y arriver car je suis malade, mais je suis sûre mon amie Tsumo était près de moi à me soutenir.

En descendant le décor était typique suisse, et ça fait trop du bien de voire la végétation ! Après des montées et descentes le lac se montra enfin, une eau bleue, propre, et au-dessus un petit village qui est resté intact malgré les touristes. Pas de gros hôtel, pas de Wifi, un village en toute simplicité.

En marchant au village j’ai rencontré un jeune local très sympa, et il a réuni tous les enfants du village, et je me suis fait un plaisir de leur offrir les cadeaux. Je me sens bien ici. Et ça fait du bien de se poser un peu.

Après demain, j’aurais le Wifi, et je pourrais vous envoyer des photos.

Bisous à tous.

21 novembre – Danigar

21 novembre – Danigar

Namaste à tous,

Demain enfin on sera à Phoksundo Lake. Je me réjouis trop ! On a encore un pass à franchir, mais le temps est vraiment beau. Froid, mais pas de neige! La montée était très belle et on a encore rencontré des caravanes de yaks, on est tard dans la saison, mais ça vaut le coup de voir ça, c’est grandiose ! À part ça, personne vu aujourd’hui.

Je voulais parler un peu du team car il y a des nouveaux. Je me rends compte cette fois-ci qu’ils sont moins motivés. Ils comptent les jours pour rentrez chez eux, et sont bien fatigués comme moi, même encore pire. Il y a 3 nouveaux. Salila, le frère de Pasang, discret mais toujours serviable. Gyatsen, un jeune homme de 30 ans qui es très fort, il est Sherpa, il a déjà fait l’ascension de 3 sommets de 8000m, et Tseten, un petit jeune de 22 ans, aussi Sherpa. Son histoire est assez impressionnante. A 13 ans, ses parents l’ont envoyé dans un grand monastère en Inde car ils n’avaient pas assez de moyen pour l’entretenir. Il a passé 7 ans là-bas. Il y avait 10 000 personnes, que des hommes dans ce monastère. Ils ne pouvaient pas sortir, mais il y avait tout, et l’éducation était très stricte. A 20 ans, ses parents ont demandés qu’il revienne, car ils devenaient vieux et il devait s’occuper d’eux, et de ses frères et sœurs. Il est vraiment chou, mais il a encore beaucoup à apprendre de la vie.

C’est pas tous les jours facile pour moi d’être toujours ensemble avec eux, mais c’est bientôt fini. Nous allons faire une journée tranquille dans 4 jours à Dunai, au chaud. Bien besoin de se reposer ! Et je pourrais voir vos messages tranquillement.

A demain et bonne soirée.

20 novembre – Dho Tarap

20 novembre – Dho Tarap

Coucou à tous,

Nous revoilà au froid et avec toute l’équipe, enfin ! La montée au village de Do Tharap a été glaciale ce matin. Nous sommes arrivés au village à 9h. Un magnifique village, et c’est assez grand ! Ce qui fait rire, c’est qu’ils ont des motos, et pourtant ils ne peuvent pas aller ailleurs. Ils les achètent en Chine (Tibet), c’est à 2 jours d’ici, et ils font des tours dans leur village, certains apprennent à conduire, c’est assez rigolo. Le panorama est fantastique ici.

J’ai eu de la chance, j’ai demandé à l’école d’avoir 10 min le wifi. Comme ça, j’ai pû vous envoyer des photos.

Ici les morts, on ne les brûlent pas, ils coupent le corps et c’est les aigles qui les mangent, ça porte chance ! On dit Dolpo pour les gens et Dolpa pour la région.

Nous avons les 2 prochains jours difficiles, mais le beau temps est revenu. J’espère que les photos vous plaisent.

Bonne soirée, à demain.

19 novembre – Kholongola

19 novembre – Kholongola

Namaste à tous,

Il est 18h40 ! Enfin on a fini de marcher. La moitié du team nous a rejoint pour nous aider à porter les sacs et demain nous serons enfin à Ghotarap pour rejoindre le team. Ils nous attendent tranquillement là-bas. C’est un village, ils ont tout par là. Quand on a retrouvé le team, avec Tseten nous avons pleuré. Ces 4 jours ont été vraiment dur et long. Demain nous retrouverons notre rythme enfin, et on ira au camp de base pour passer ces deux derniers cols à 5000m.. La route a été longue aujourd’hui, au début une grande montée et ensuite c’était que des montées et des descentes dans des gorges.. Nous avons croisés pleins de caravanes de yaks. Ils ont finit en altitude et redescendent avant la neige. Les gardiens de yaks ne comprennent pas qu’on monte, mais le temps a l’air sûr pour les 3 prochains jours.

Sur le chemin, il y a plein d’hôtels comme ils disent.. Alors les hôtels, ce sont des grandes tentes dans des coins incroyables. C’est très rustique, juste un fourneau et il y a un gardien et on dort tous autour du feu, et ils vendent le minimum. Ils restent pour la saison. Je suis toujours impressionnée par leur vie. Après le Phoksundo Lake, nous continuerons par le bas et je m’arrêterais à Rara Lake.

J’ai fait des heureux aujourd’hui en distribuant des cadeaux aux enfants. (Merci Cathy pour l’dée des sacs, ils adorent)

Je vous embrasse, à demain, Karine

18 novembre – Lasicap

18 novembre – Lasicap

Namaste à tous,

Nous sommes arrivés à Lasicap, et nous allons remonter pour retrouver le team. Enfin, ça nous prendras encore 2 jours ! C’est génial, j’ai retrouvé un guide que j’avais vu lors de la 1ere partie de la traversée. On a bu 2 bières ensemble, ça fait vraiment du bien de le revoir et il a un client français. C’est cool de papoter un peu dans sa langue. J’ai retrouvé mon moral. Ça fait du bien aussi d’être un peu au chaud. J’ai décidé aussi après les 2 pass jusqu’au Pkoshumdo Lake, pour rejoindre Rara Lake je passerais par le bas, c’est vraiment trop dur ce froid, et traverser ces rivières gelées j’ai pas envie. C’est marrant dans ces villages, ils communiquent avec les talkies-walkies. Il n’y aucun autre contact ici. Je vous en raconterais plus demain, je vais aller dormir.

Belle soirée à tous, Karine

17 novembre – No name

17 novembre – No name

Namaste à tous,

Me revoilà. Vraiment désolée, mais hier c’était un peu le bordel et nous avons marché jusqu’à 21h, pas le moral d’écrire.

Hier nous sommes partis du village très tôt. Comme toujours, nous ne marchons pas tous ensemble. Je marchais avec le nouveau du groupe Tseten. Le chemin était très spécial, et on a dû traverser plusieurs fois la rivière, mais pas de pont ! Je peux vous dire que c’était vraiment froid, et parfois dangereux. Nous marchions d’un bon pas et avons perdu le reste du groupe. Tseten a voulu suivre un local. Je lui ai dit que ce chemin était pas possible, mais parfois les népalais n’en font qu’à leur tête. A 13h il s’est rendu compte qu’on était sur le mauvais chemin. Mais si on retournais en arrière, on devait repasser un col. Impossible d’y arriver et nous n’avions ni sac de couchage, ni tente, et les autres pas de nourriture. On a fait un choix de passer par le bas du Dolpo. Il y avait quelques villages. Nous avons marché 14h et 3h dans la nuit en traversant des torrents gelés, c’était de la folie. A 21h on a enfin trouvé un village, mais personne. On s’apprêtait à dormir dehors, quand une femme est arrivée. Tseten l’a suppliée pour qu’on vienne chez elle. Elle disait non, mais après 30 minutes de discussion, elle a enfin dit oui.

Incroyable la misère, ses vêtements étaient arrachés, ses 3 enfants dormaient par terre près du feu avec elle. C’était noir, pas de lumière, mais elle nous a accueilli comme des rois et je lui ai donné de l’argent. C’est fou, je n arrive pas à dormir ces temps-ci. Aujourd’hui nous sommes dans un village, logés chez l’habitant et nous retrouverons le groupe dans 3 jours. Sacré aventure, peut être un peu trop pour moi….. Mais Maintenant on est dans le droit chemin. Je rêve d’une douche et d’un bon lit !

Je vous embrasse, Karine

16 novembre

16 novembre

Bonjour à tous,

Pas de message de Karine ce jour, elle s’est trompée de chemin avec un des guides et se sont retrouvés séparés du reste du groupe, sans tente ni sac de couchage pour la nuit !

Elle attend actuellement dans un village le retour du reste du groupe.

Elle vous donnera des nouvelles dès que possible

Bonne journée